Toxic 5 : Jool de Stéphane Desienne

joolJool

Ce n’est pas facile de chroniquer une série lorsque tous les épisodes sont liés dans un ordre logique chacun apportant sa pierre à la progression de l’histoire, et que les personnages sont assez nombreux à y évoluer. Les quatre précédents épisodes m’ont amenée à m’attacher à ceux-ci y compris Jave dont la quête secrète me fascine autant qu’elle m’inquiète parfois.

Aussi, à vous de décider si vous souhaitez lire cet avis ou le mettre de côté.

Nous retrouvons dès le début Elaine qui souvenez-vous était en bien mauvaise posture dans ce camp d’illuminés s’attendant à être dévorée par des zombies. C’est oublier que Jave veille et encore une fois elle va se trouver face à lui. Bien qu’hésitante, elle se résout à lui accorder sa confiance et une sorte de pacte est passé entre eux. Elaine n’a guère l’occasion de se reposer et se lance à nouveau dans une course effrénée, toujours soucieuse du devenir de Dew et Alison.

De leur côté les aliens continuent de traquer leur marchandise.

Quant à Hector, on se demande bien ce qu’il devient.

Et puis, il y a Masters, Bruce, Alva et les enfants qui se réfugient dans la maison ( bunker ) du père du jeune biologiste. Oui, un vrai bunker où ils sont persuadés d’être à l’abri des zombies, d’avoir des provisions et un repos bien mérité.

Evidemment, cela ne peut pas être aussi simple, vous en conviendrez, c’est pourquoi le Révérend et ses acolytes pointent rapidement le bout du nez. J’avoue que ce que l’auteur a trouvé comme astuce pour déstabiliser les retranchés de la maison m’a fait bien rire juste à imaginer la scène. Bon, c’est aussi un peu comment dire …gore ? En même temps, Stéphane Desienne écrit une série zombies et aliens donc il faut bien se douter qu’à certains moments le tableau n’est pas très follichon. Toujours est-il que personnellement ça m’a amusé, c’est même carrément génial.

L’auteur sait maintenir le suspense, d’ailleurs ce n’est qu’à la toute fin de Jool que l’on comprend le titre.Toujours aussi bien écrit, rythmé, et créatif, c’est une série que je recommande vivement à tous ceux qui veulent découvrir des histoires de zombies ET d’aliens qui diffèrent de tout ce qu’on peut voir et ou lire par ailleurs.

Bon sang, quand donc un réalisateur se pointera pour adapter Toxic en série télévisée ?

Toxic, épisode 5 : Jool est à 1 € 49 ( multi-formats) par exemple sur L’immatériel  La liste des autres distributeurs sur le site de l’éditeur Walrus.

Retrouvez mon avis sur les précédents épisodes ici.

Soyez attentifs et suivez l’actualité de Stéphane Desienne et de l’éditeur Walrus car l’épisode 6 ne va plus tarder. Le site internet de Stéphane Desienne.

Télécharger en epub ou mobi

1 commentaire

  1. Très bonne chronique d’un excellent épisode, de nouveau, de cette super série. Je suis contente de voir que nous sommes du même avis 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *