La Faim, twittfic à Yumington

Ceci est une twittfic « sauvage » dans l’univers de Yumington initiée par l’auteur Jeff Balek 

J’ai faim 

Je suis aux aguêts, j’ai décelé un mouvement pas loin, là dans l’herbe rabougrie. Il fait froid c’est couvert

Mon nez m’interpelle, : » ça sent la chair fraîche par ici  » ! j’ai l’estomac creux, je vais m’en prendre un tranche

Il est tellement pathétique, seul, à brailler à la lune et moi si affamée. Pauvre, pauvre de lui qui erre à l’abandon

Je louvoie à ses côtés, il est tellement dans son monde qu’il ne me capte pas …m’étonne pas, l’égocentrisme c’est ça

J’aime jouer et là il me satisfait pleinement. Je m’étire, me camoufle, guette et me dis que son heure est proche 

Il est foutu. Je lui saute dessus, il m’a pas vu venir. Je lui plante mes crocs dans la jugulaire

Y a du sang partout mais putain ça fait du bien , j’avais tellement faim !

J’ai aucun remords, je suis un animal  et à yumington en ce moment c’est dur pour tous

j’ai mangé un truc insipide mais j’ai mangé. Et maintenant ? j’attends le lendemain pour voir et me repaître encore  

Le texte de La faim de Léo Ferré

La faim
quand ça m’prenait
maint’nant ça va
du moins j’le crois
La faim
ça m’connaissait
car elle et moi
c’était comm’ça
La faim
faut y penser
de temps en temps
ça fait les dents
comm’chez les bêtes
féroces
ça coupe la noce
Ça fait penser
moi j’ai dîné
pas mal et toi
les aut’s j’m’en fous
Et gamberger
quel est ce chien
qui m’tend les mains
et ses yeux doux.
La faim
y’en a pour qui
ça va toujours
c’est comm’l’amour
La faim
y’en a pour qui
ça va jamais
toujours complet
La faim
y’en a pour qui
les vieux croûtons
c’est encor’ bon
comm’la romaine
ça gonfle
ça coupe la s’maine
Dans l’estomac
ça nage un peu
ça fait c’qu’on peut
ça bouch’les trous
Et dans l’taff’tas
ça serre un peu
un cran mon vieux
faut joind’les bouts.
La faim
quand par hasard
y’en a pour deux
ça fait causer
La faim
pour les bavards
c’est pas c’qu’y’a d’mieux
mais ça distrait
La faim
jamais en r’tard
cett’souris-là
n’attend mêm’pas
que tu la sonnes
ell’ trône
superbe matrone
Elle a son chic
les yeux cernés
du fil de soie
dans les tibias
Même en musique
elle fait jeûner
c’te cigal’-là
depuis des mois

La faim
y’en a qui dis’nt
qu’elle est fauchée
mais c’est pas vrai
La faim
ça a toujours
deux trois p’tits tours
dans son panier
La faim
quand t’as trimé
des tas d’années
dans sa carrée
donne un pourboire
un’ poire
pour
la
SOIF.

La Faim sera très probablement mon personnage récurrent dans les twittfics sauvages yumington

See you soon

Télécharger en epub ou mobi

5 commentaires

  1. Alors dans l’ordre :

    – Je suis un grand fan de Balek, mais j’ai jamais trop pris le temps de m’intéresser à tout le concept de Yumington. D’ailleurs c’est limite complètement abruti de ma part parce que je suis sûr que ce serait mon truc !

    – J’aime pas trop le concept de Twittfic, et je trouve facilement que c’est un gros bordel sur une TL ! Par contre voir tes tweets joliment alignés sur un fond blanc et propre, ça me fait dire que c’est pas mal du tout !

    – Et que penses-tu faire au final de tes diverses Twittfic sur #LaFaim ?! Est-ce que ça aura une existence ailleurs que sur Twitter ?

    1. Merci Pierrick ! Je comprends que tu puisses penser que les twittfics mettent le chantier sur un TL. Ce concept avec Balek est limité à 10 / 15 tweeets maxi, donc beaucoup moins invasif que la twitterfiction Allsinners par exemple. A te lire dans Réalités virtuelles, je suis persuadée également que l’univers de Yumington te comblerait.
      Ce que je compte faire de la #Faim ? justement j’y pense. J’aime beaucoup ce personnage errant, je m’y attache pas mal. Une série ? peut-être, oui pourquoi pas, mais plus sous forme de twittfics dans ce cas. Il m’arrive aussi d’avoir envie de reprendre ma twitterfiction #AllSinners 🙂
      A voir, à suivre !
      En aparté, bravo pour Réalités virtuelles que je n’ai pas encore fini mais je prends beaucoup de plaisir à ma lecture
      A bientôt, encore merci pour ce message et ton passage ici. You’re welcome

      1. J’ai dévoré le Waldganger, sérié que j’ai le projet secret et démoniaque de plagier honteusement pour de prochaines publications ! :-p Et Balek est l’un des auteurs numériques que j’admire le plus puisqu’il vit vraiment le truc à fond et chercher des moyens inventifs de développer son univers.

        Bref, j’suis tout juste inscrit à Yumington (j’ai cru comprendre que ça nous permettait de gagner un appartement gratos ! :-p) et vais découvrir la chose plus en détail grâce à toi !

        Et merci pour tes compliments !

        C’est un plaisir de passer ici, je viendrais plus souvent ! 😀

        1. Mdr plagier le Waldgänger ? personne ne te laissera faire NON mais :op
          Sérieusement, tout de même j’avoue que je me demande quel héros tu vas créer 😉 Au plaisir Pierrick
          Tu te plairas à Yumington, il y a beaucoup à y découvrir et oui Balek est un fou génial 🙂

  2. Ben j’avais l’intention de créer un héros appelé le Woldganger, mais je me demande si les gens vont pas flairer le truc !

    Non, plus sérieusement je m’inspirerais juste de la forme, pas du fond ! Mais avant cela, j’ai un ou deux romans à finir !

    Au plaisir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *