Entrechats de Cécile Duquenne

 

Entrechats de Cécile Duquenne  Editions Voyel ebook et papier

Entrechats de Cécile Duquenne
Editions Voyel
ebook et papier

Entrechats de Cécile Duquenne 

Le résumé chez l’éditeur :Lorsque la dépouille d’un sphinx est retrouvée dans le désert, c’est l’occasion rêvée pour Khephren, jeune étudiant en magibiologie, de percer le mystère de ces animaux que l’on dit proches des anciens dieux. 
Mais à l’heure où magie et technologie se côtoient, et parfois s’affrontent, ses découvertes suscitent inquiétude et convoitise. Prêts à tout pour s’emparer les premiers de la puissance des sphinx, Traditionalistes et Techs font payer à Khephren le lourd tribut du savoir. 
Tandis que le braconnage des sphinx prospère, la magie s’amenuise… Surgit alors du désert une aide inespérée : les envoyés des dieux marchent de nouveau parmi les hommes. 

Tout simplement, j’ai adoré ! Déjà depuis toute petite l’Egypte m’a toujours intriguée et parmi d’autres métiers je voulais devenir archéologue mais mes parents m’ont dit « non tu ne vivras pas bien ».

D’entrée on entre dans l’histoire avec ce vieux monsieur qui trouve le corps d’un sphinx. C’est le début des ennuis puisque l’autopsie confiée à Khephren révèlera un cœur de diamant.

Et là tout dérape, Kephren va vivre un enfer tandis que son frère Qaâ et son rival l’inspecteur Meskhenet feront tout pour comprendre.

Il y a d’un côté les Techs, qui à priori n’ont rien contre les traditionalistes mais la guerre est sournoise et la manipulation va bon train. La magie est encore présente même chez les techs mais les traditionnalistes du désert ne veulent pas lâcher prise et les Dieux son manipulés, utilisés.

C’est un polar cette histoire, un polar égyptien fantastique très bien mené. C’est difficile d’en parler trop pour ne pas vous ôter le plaisir de découvrir ce roman.

Je crois que décidément mon personnage préférée est la sphinge, parce qu’elle est un condensé d’humanité et d’instinct. Elle est à la fois belle et redoutable et tellement humaine à la fois.

On rencontre tout au long du roman des bestioles magnifiques, des personnages dotés de grosses personnalités et fragiles à la fois : ils ne sont pas tous si horribles qu’on peut le croire au premier abord . C’est justement ce qui est agréable aussi, le pire personnage peut se révéler être très tendre et prévenant.

C’est en fait un polar, oui, un bon vrai polar écrit par une toute jeune fille à cette époque. Je suis admirative qu’elle ait su faire vivre ces personnages, développer leur histoire et nous les rendre aussi attachants.

Un bémol toutefois, j’aurais apprécié que le côté politique soit plus développé. J’espère un deuxième tome peut-être pour approfondir ce côté.

Et franchement la couverture est moche et ne sert pas du tout ce roman.

J’ai remarqué que souvent les romans de fantasy ont des couvertures merdiques et peu représentatives, c’est dommage, à bon entendeur,salut !

J’aime les chats et les sphinges:) Y a de la magie, de l’amitié, de la fraternité et de l’amour. Un bon cocktail

Merci à Cécile de m’avoir offert ce roman dans le cadre de Adopte un auteur.

J’ai dans ma liseuse deux autres titres à lire et achetés cette fois.

Editions Voyel : 7 € 99 par exemple ici chez Immatériel

Existe en papier chez le même éditeur

Télécharger en epub ou mobi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *