Dark island de Vita Sackville-West

Autrement Littérature

Dark island

L’histoire commence l’été des 16 ans de Shirin Wilson à Port Breton en villégiature. Shirin fascinée par l’île de Storn aime se réfugier seule dans une crique d’où elle peut la contempler. Cet été là, elle fait la connaissance de Venn, jeune héritier du domaine de Storn. Entre attraction et répulsion, les deux jeunes gens vont toutefois se rendre sur l’île.
Dix ans plus tard Venn et Shirin se retrouvent lors d’une soirée mondaine. Shirin est belle, intelligente mais pas si instruite que cela…pour moi c’est son intelligence de coeur qui est riche et désarmante à la fois.

Ils se marient sachant que bien des épreuves les guettent et la première la plus terrible pour Shirin sera de devoir renoncer à son amour pour Storn.

Je ne dirai rien de plus sur ce court roman qui m’a complètement charmée. Certains pourraient dire qu’il est « mièvre », pas moi car l’écriture de Vita est élégante, précise. Vita donne à Shirin une âme, un souffle puissant tourmenté par ses sentiments intérieurs.

Il fallait bien qu’un jour je lise cette auteure proche de Virginia Woolf que j’aime beaucoup.

Télécharger en epub ou mobi

4 commentaires

  1. La couverture a attiré mon regard et ce que tu en dis me donne envie d’en savoir un peu plus. Peut être un nouveau dans ma PAL quand celle-ci descendra un peu 🙂

    1. Bonjour ! Oui c’est un joli livre et une belle histoire, émouvante. Je l’avais emprunté à ma bibliothèque. Tant mieux si ça t’a donné envie de lire l’auteur. A bientôt 🙂

  2. Très grande auteure, pleine de subtilité(s), que les Français ont pu redécouvrir récemment grâce à de nouvelles traductions. J’avais lu et apprécié « Toute passion bue » il y a sept ans, après avoir traduit « La mariée mise à nu » de Nikki Gemmell, qui en parlait. Heureux de voir que ses livres vivent encore.

    1. C’est vrai que de part ton métier tu vas pouvoir me guider dans mes lectures. J’ai vraiment été séduite par cette femme et ce roman. Ce n’est pas plutôt Toute passion abolie ? J’aimerais bien lire sa correspondance avec Virginia Woolf et Haute société aussi. Nous aurons sans doute l’occasion de reparler d’elle ici, ou ailleurs.
      Merci pour ce message et ton passage sur Dzahell 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *